11/09/2008

Communauté française (0709 et 110908)

Dossier évoqué le dimanche 7 septembre 2008 sur le plateau de l’Info Confidentielle Paris-Match/RTL-TVI et publié dans l’hebdomadaire Paris Match, ce 11 septembre 2008

 

Internat autonome de la Communauté Française

Madame l’administratrice fait du « camping » !

 

Ce dimanche, sur le plateau de « L’Info confidentielle Paris Match –RTL/TVI », Madame l’Administratrice faisant fonction de l’Internat Autonome de la Communauté Française (IACF) de Forest, a témoigné de conditions de travail inacceptables. Victime de promesses audacieuses d’un cabinet ministériel et d’un imbroglio administratif, Muriel Libert attend depuis presque deux ans que la Communauté française lui fournisse le logement de fonction auquel elle a droit ou, à défaut, une indemnité compensatoire. En désespoir de cause, depuis plusieurs mois maintenant, l’administratrice sans domicile fixe s’est mise à « camper » littéralement dans des locaux insalubres sur son lieu de travail où elle dispose d’un minimum de confort (pas de chauffage, pas d’eau courante). In extremis, avant d’être bouclée, l’enquête de « Paris Match » fait éclore un possible happy end

 

Lire suite dans l’hebdomadaire Paris-Match

 

 

Happy end ?

 

C’est ainsi qu’apparaît un « plan C » que nous suggérons à nos interlocuteurs ministériels : l’appartement actuellement occupé de manière irrégulière pourrait-il se libérer au profit de Muriel Libert ? Les deux chefs de cabinet se concertent. Ils marquent leur accord. Mme Libert se déclare aussi satisfaite de cette solution. « Je voudrais tout de même voir ce que c’est mais de toute manière, il ne me faut pas le grand luxe. J’ai plus vraiment l’habitude » commente-t-elle avec un certain sens de l’humour. 

 

« Cette solution pourrait être acceptable pour notre affiliée. A condition qu’on ne la fasse pas à nouveau languir pendant des mois. Et si on l’indemnise pour les mois de galère qu’elle vient de vivre… C’est tout de même incroyable qu’on en soit là, seulement aujourd’hui… Cette solution se présentait déjà depuis près d’un an puisque Léona B a été démise en juillet 2007 ! », commente Valérie De Nayer. Un dossier d’indemnisation est en cours nous confirme-t-on tant chez Mme Simonet que chez M.Dupont…

 

Le bout du tunnel est peut-être très proche pour Mme Libert. Encore faudra-t-il aussi que les actes de vandalisme et de sabotage s’arrêtent à l’IACF. A cet égard, la CGSP-Enseignement par la bouche de Valérie De Nayer suggère « qu’il faudrait sérieusement songer à sécuriser le site dans l’intérêt de tous les travailleurs de l’internat ». Encore une évidence, comme le fait qu’il s’agit d’une affaire à suivre…

 

Commentaires

soulagement ai participer au funéraille de LB heureux d'avoir passer ce moment de départ avec elle sans avoir dû faire face à tout ces hypocrites qui ont partagé sa vie prof et sois disant perso L B peut être fière de ce qu'elle a fait durant son existance et a pu partir elle la tête haute! malheureusement dans ce monde celui qui fait du bien meurt assassiné

Écrit par : zio toto | 30/10/2008

Mes condoléances à toute la famille de Mme Brosteau la communauté Française vient de perdre une personne trés compétente, irremplaçable en tant qu'admnistrarice surtaout à la tete de l'internat de forest, le soir elle quitait les locaux de l'internat aprés une longue journée de travail , sous son bras rien d'autre que son sac à main , ses clefs, son sourire, sa gentillesse et la Tete Haute.
que dieu aie son ame.

Écrit par : fl | 30/10/2008

Comme je l'ai indiqué plusieurs à Monsieur "Ricardo G", je suis à la disposition de toute personne qui désirerait me parler de ce dossier. Tous ceux qui ont déposé des messages sur mon blog à propos de Léona B. ont reçu un mail de ma part avec communication de mon portable. Je suis à l'écoute et touché par l'émotion autour du décès de Mme B. Toutefois, je déplore aussi la confusion entretenue (volontairement ou pas) par d'aucun dans ce dossier. Notamment en ce qui concerne les divers problèmes de gestion, les attributions de logement, les responsabilités de chacunes des administratrices qui se sont succédées à Forest. Bien sûr, je suis ouvert à toute rencontre qui me sera demandée pour en parler.
Michel Bouffioux.

Écrit par : Bouffioux | 03/11/2008

comme déjà répondu à votre émail nous reprendrons contact avec vous, sans faute croyez-moi, dès que nous aurons tous les éléments en notre possession qui pourrons aider à laver Léona de toutes les accusations faites à son encontre depuis des mois.
Bien à vous Mr Bouffioux

Josée Temmerman

Écrit par : jojo | 03/11/2008

Après des mois, les personnes qui voulaient m'en dire un peu plus sur l'injustice dont aurait été victime une dame qui occupait illégalement un logement de la CF, ( ditxit Mme Temerman : nous reprendrons contact avec vous, sans faute croyez-moi, dès que nous aurons tous les éléments en notre possession qui pourrons aider à laver L. de toutes les accusations faites à son encontre depuis des mois"), je n'ai rien vu venir. Je pense qu'il est totalement injuste d'affirmer que Mme Libert qui se bat pour obtenir un logement de fonction auquel elle a droit aurait nuit à L. ou soit en quoique ce soit responsable de la grave décision prise par L. Mme Libert me fait savoir qu'elle se sent agressé par les messages postés par les amis de L. dont les propos sont souvent démagogiques et infondés. J'ai donc pris la décision de supprimer des messages agressifs et ne reposant sur rien de vrai en termes d'argumentation. Très prochainement, la version intégrale de l'article publié à l'époque sera reprise aussi sur ce blog. Michel Bouffioux.

Écrit par : Bouffioux | 15/03/2009

Sans voix Bonjour,
Je suis une ancienne élève de LB.
Elle fut à mes côtés durant de longues années.
Devenue même une amie.
Cela faisait très longtemps que je n'arrivais plus à avoir de ses nouvelles. Elle ne répondait plus à mes appels... Et pour cause... je me décide à taper son nom sur google pour trouver un indice quelque chose qui pourrait me donner de ses nouvelles... je reste sans voix... Peux t on me dire comment tout cela est arrivé? Que s'est il passé. Je savais ses ennuis de santé... merci de m'envoyer cela par mail muriel@cristalqs.com.
Merci.

Écrit par : Murmure | 10/09/2009

Cher Monsieur Bouffioux,

Je reviens à votre article ci-dessus et à son contenu ainsi qu'à votre réponse faite en mars 2009.

je vous ai recontacté sur fb il y a quelques semaines, afin de vous demander de faire un "contre article" de cette "affaire" sur base de documents que je suis en ma possession. Mais vous n'avez pas daignez me donne de réponse si ce n'est celle que vous me trouvez agressive.
Alors venir dire que vous attendez toujours après les "vérités" et que vous "ne voyez rien venir" est plutôt hypocrite de votre part Mr Bouffioux.

Je suppose que cela ne vous intéresse tout simplement pas. On lance un pavé dans la marre suite à un seul son de cloche, qui fait des dégâts et ensuite, on refuse de rencontrer les personnes qui ont d'autres faits à partager. Un peu facile. C'est ça la presse en Belgique aujourd'hui ?
Je vais donc chercher après un autre journaliste pour avoir l'aide nécessaire à rétablir l'honneur d'une amie, dont le professionnalisme n'est absolument pas à mettre en doute.

Vous n'êtes, fort heureusement, pas le seul à écrire des articles sur des sujets "chauds" et dérangeants, mais pour moi le premier à ne pas avoir envie d'entendre une autre version des faits et de ne pas vouloir voir certains papiers qui contredisent les attaques faites à l'époque.
Un article dans une revue, mettant en doute l'honnêteté et l'intégrité d'une personne, peut malheureusement parfois être la goutte qui fait déborder le vase.

Afin qu'on le sache déjà ici : L'appartement de fonction que l'administratrice de l'époque, Muriel Libert, réclamait de façon illégitime à mes yeux, car l'Internat Autonome a toujours eu une "Maison de Fonction", occupée (de manière illégitime) par une dame (dont vous connaissez le nom) qui travaillait ailleurs depuis de nombreuses années à l'époque...est toujours vide à ce jour !! Il y a donc de quoi se poser des questions.

Comme quoi, beaucoup de blabla pour pas grand chose. Si ce n'est la triste fin que l'on connait.

Merci Monsieur Bouffioux pour votre NON collaboration au rétablissement de l'honneur de Léona.

Bien à vous
Temmerman Josée

Écrit par : josee Temmerman | 21/01/2014

Chères victimes de Mme Libert, cher monsieur Bouffioux,

J'avais mis, à l'époque, un post ici-même relatant une infime partie des agissements douteux de Mme Libert, vous dites ici plus haut que vous n'avez pas reçu matière à confirmer ces allégations, je vous confirme qu'à aucun moment je n'ai reçu de demande de votre part afin de constituer votre dossier. Je peux vous confirmer que ces dossiers existent bel et bien ainsi que de très nombreuses plaintes déposées à l'encontre de cette personne.
Mme Libert a même été jusqu'à convaincre un parent d'élève de déposer une fausse plainte contre une éducatrice afin de jeter le discrédit sur elle.
La majorité de ses malversations a heureusement pu être déjouée et elle n'occupe plus le poste de directrice de cet internat mais reste toutefois éducatrice dans l'enseignement ... Faut-il en déduire qu'elle a quand même le bras long comme elle aimait à le claironner partout et à tout le monde ? La question est posée mais aurons-nous un jour une réponse ... En tous cas, une chose est sure et certaine, non Mme Libert n'est pas quelqu'un de bien, que du contraire.
Je reste à votre disposition.

Écrit par : Indigné | 04/02/2015

Les commentaires sont fermés.