01/06/2006

Marielle Floriduz +  ICDI (010606)

Entretien publié dans l'hebdomadaire belge "Ciné-Télé Revue", le 1er juin 2006

Marielle Floriduz, conseillère communale PS à Charleroi :

«Il faut en finir avec la dictature de Van Cau, De Clercq et consorts !»

 

DSCN1910Militante au PS depuis 1980, conseillère communale à Charleroi depuis 1994, vice-présidente du CPAS et titulaire de plusieurs autres mandats, Marielle Floriduz est la première élue du parti socialiste carolo a oser attaquer de front Jean-Claude Van Cauwenberghe et son ami de trente ans, le député permanent Jean-Pierre De Clercq, récemment inculpé de détournement de fond par la juge d’instruction Baeckeland. Elle nous le déclare, mais elle l’a écrit aussi noir sur blanc dans une lettre postée le 24 mai dernier à l’attention du président du PS : «La coupe est pleine ! Il faut enfin oser dire publiquement la vérité : ni Van Cau, ni De Clerq ne représentent un courant majoritaire à Charleroi. La majorité (malheureusement passive et silencieuse) des socialistes carolos ne fait que subir, avec résignation et découragement, la dictature et les manipulations de ces individus. Quelques exclusions du parti et une refonte totale des listes à Charleroi serait majoritairement bien accueillie par une écrasante majorité de nos militants dans un premier temps et par un grand nombre d’électeurs par la suite!». Et de lancer cet appel direct au camarade Elio : «Nous sommes à la croisée des chemins et l’avenir de Charleroi t’appartient. L’assainissement de Charleroi restera une des grandes réalisation de ta présidence et un plus pour toute la politique qui ne peut se résumer à ce mauvais exemple, à ce cauchemar qui plonge la ville dans un climat qui rappelle Berlin en avril 1945…»   

 

- De toute évidence, vous ne digérez plus ce qui se passe au sein du PS de Charleroi ?

- D’abord, comme n’importe quel citoyen, je suis choquée par un certain nombre de comportements et d’actes qui sont mis en évidence par la justice. Même s’il faut respecter la présomption d’innocence pour toutes les personnes qui ont été inquiétées, inculpées ou arrêtées dans le cadre des affaires politico-financières, ce qui s’est passé ces dernières semaines doit conduire une remise en question fondamentale des pratiques au sein du PS carolo. On a pratiquement besoin d’une révolution culturelle et il est temps d’oser dire tout haut ce que beaucoup de militants pensent tout bas : ce n’est pas avec des individus comme Van Cau et De Clerq aux commandes qu’on y arrivera. Ils ont tué la démocratie interne au sein du PS de Charleroi. Ils ont tellement de pouvoir et depuis si longtemps qu’ils considèrent la ville comme leur chose et les militants locaux comme leurs sujets. Désormais, leur principale préoccupation est de prolonger leur dynastie en plaçant leur progéniture aux commandes pour les décennies à venir! Je suis d’ailleurs très bien placé pour le savoir ayant été une victime directe du népotisme de Jean-Pierre De Clercq.

 

- De quelle manière ?

- Cette personne a utilisé des procédés qui relèvent du faux et de l’usage de faux pour bien placer sa fille Alisson sur les listes du PS aux prochaines élections communales de Charleroi. Comme le fils de Jean-Claude Van Cauwenberghe, comme la fille de Michel Wilgaut (ndlr : président du CPAS de Charleroi et ex-secrétaire particulier de Van Cau, dont il est très proche), Alisson a été positionnée sur la liste pour pouvoir espérer une place d’échevin. Enfin, si tout se passe comme ils l’ont programmé! Mais je ne suis pas sûr du tout qu’ils réussissent leur coup. Je place beaucoup d’espoir dans un geste fort que devrait poser le président du PS, Elio Di Rupo pour redessiner les listes (ndlr : Cet entretien a été réalisé le 26 mai. Au moment de la parution de cet article, il n’est pas exclu que le «geste fort» espéré par Mme Floriduz ait été effectivement posé par la président du PS) et même si ce n’était pas le cas, il faudrait encore que les électeurs suivent…

 

- Une accusation de faux et d’usage de faux contre l’un de vos «camarades», c’est grave, non ?

­­- Mais je n’utilise pas ces mots à la légère! Je peux vous détailler les faits mais d’abord je voudrais insister sur un point essentiel : cela fait de très nombreuses années que j’ai adhéré au PS; Non par ambition comme certains, mais par conviction. Pour moi qui suis originaire d’une famille nombreuse et modeste, se battre pour qu’il y ait moins d’injustices sociales, cela veut vraiment dire quelque chose! Pendant des années, j’ai été une camarade fidèle, dévouée et loyale. A Goutroux, j’ai consacré un nombre incroyable d’heures, tout à fait bénévolement, à assurer les permanences sociales de Jacques Van Gompel. Mon engagement m’a valu beaucoup d’éloges au sein du PS de Charleroi où l’on sait très bien que je ne suis quelqu’un de fiable. Certainement pas le genre à prendre une position offensive comme aujourd’hui pour des peccadilles. Mais je veux aussi garder ma dignité, rester un esprit libre. La politique m’a toujours coûté plus qu’elle m’a rapporté. Je n’ai pas de seconde résidence au soleil, pas de limousine avec chauffeur, je n’habite pas dans un château et ne compte aucun milliardaire parmi mes proches. En bref, je ne suis pas une parvenue.

 

- Mais, comment Jean-Pierre De Clercq s’y est-il pris «bien placer sa fille» ?  

- Il y a 15 sections du PS à Charleroi. Pour ma part, je suis à la tête de celle de Goutroux. Quand les élections approchent, chacune des sections vote démocratiquement afin de désigner une personne qui sera placée en bonne place sur la liste. Par ce système de poll, on assure une présence équilibrée de candidats provenant des différentes anciennes communes qui forment la ville de Charleroi. Jusqu’en 2004, Jean-Pierre De Clerq dominait la section de Monceau-sur-Sambre. Il aurait pu y faire désigner sa fille comme leader mais cela se serait fait au détriment d’un de ses fidèles bras droit qui revendiquait aussi cette place. Alors, il a décidé d’investir la section de Goutroux. Dès son arrivée, il a instauré un climat délétère. J’ai été victime de menaces et d’insultes. En parallèle, tous les groupements de Goutroux, où l’on retrouve nombre de militants du parti, ont reçu de sa part des enveloppes allant de 250 à 1.000 euros. Mais cela n’était pas suffisant pour infléchir la volonté des 200 membres historiques de ma section. J’ai tout de même été désignée comme seule candidate pour le poll qui devait avoir lieu le 28 mai 2005. Alors, De Clerq a carrément œuvré pour manipuler ce poll. Dans les jours qui l’ont précédé, 500 personnes venant de tout le Hainaut et même de France se sont subitement inscrites à la section de Goutroux. Cela s’est fait d’une manière qui était en infraction avec les statuts du parti et, bien entendu, ces fidèles de De Clercq n’avaient qu’une mission : voter non à ma désignation comme leader de la section. Par la suite, comme il n’y avait pas de leader élu à Goutroux, cela ouvrait la voie au comité des sages du PS de Charleroi (Van Cau, De Clerq etc…) pour désigner Alisson De Clerq à ma place. Le tour était joué…

 

- Comment avez-vous réagi ?

- J’ai saisi la Commission de vigilance du PS de Charleroi en lui donnant toutes les preuves des irrégularités et des manipulations mais cela n’a servi à rien. En infraction avec les statuts du parti, ses membres n’ont même pas daigné m’entendre. Alors je me suis adressée à l’échelon supérieur, c’est-à-dire à la Commission de vigilance qui siège à Bruxelles, au Boulevard de l’Empereur. Il leur a fallut 9 mois pour instruire ma plainte mais au bout du compte, Bruxelles m’a donné enfin raison (ndlr : elle nous montre le texte de cette décision) en relevant notamment que «les conditions qui en entouré l’organisation du poll (…) prêtent à tout le moins à confusion, voire à la suspicion»

 

- Résultat des courses ?

- Néant! J’ai raison mais pour autant je ne suis pas remise sur la liste… J’ai transmis la décision de Bruxelles à Van Gompel et la fédération de Charleroi en a connaissance mais cela n’a absolument rien changé à la situation. Vous savez lors d’un congrès, Van Cau a déclaré : «Je m’assoie sur les statuts du parti». Et bien c’est ce qui se passe. Mon seul espoir pour que l’on en finisse avec cette dictature qui ne dit pas son nom est qu’Elio Di Rupo intervienne…

 

Jean-Pierre De Clerq

«Ce sont des attaques injustifiées lancées par des gens aux pratiques fascistes»

Contacté par nos soins, Jean-Pierre De Clerq se porte en faux contre toutes les accusations formulées par sa camarade Floriduz : «Je n’ai pas privilégié ma fille! Ce qui s’est passé, c’est que cette dame Floriduz et son mari, Jean-Claude Tison ont géré la section de Goutroux avec des pratiques fascistes en s’immixant notamment dans la vie privée de gens. Les militants de Goutroux en avaient marre d’eux. Ils n’ont plus aucune légitimité. Floriduz a d’ailleurs pratiquement vidé la section. Il ne restait que 106 inscrits et une quarantaine d’effectifs quand je suis arrivé. Les gens que j’ai amenés sont de vrais membres. Ils ont adhéré d’une manière conforme aux statuts et ils sont toujours présents.» Et la décision du comité de vigilance du PS qui donne raison à Marielle Floriduz : «Je ne l’ai pas bien comprise. Elle est d’ailleurs pleine de contradiction. Les listes ont été avalisées par le congrès à Charleroi. Il n’y a pas de raison de revenir en arrière… De toute façon, j’ai réponse à tout.»

 

 

Pour en savoir plus

On invitera nos lecteurs qui voudraient décortiquer les soubresauts de la vie politique et des «affaires» de Charleroi à visiter un site internet très indépendant et particulièrement bien documenté : www.charleroi-democratie.be  Mis en ligne par un ancien journaliste de l’agence Belga, ce lieu de débat et de réflexion a été créé en vue des élections communales du 8 octobre 2006.

 

 

 

 

Exclusif

ICDI : Nouveau développement en marge du dossier financier

 

Des photos pédophiles sur le disque dur de l’ordinateur appartenant au directeur financier de l’intercommunale.

 

Selon des informations recueillies à bonnes sources, l’enquête menée par le parquet de Charleroi sur l’affaire de l’ICDI (Intercommunale de destruction des immondices) vient de connaître un nouveau développement pour le moins surprenant. A l’occasion des perquisitions menées au mois de mai par les enquêteurs du SJA Charleroi, un ordinateur personnel appartenant au directeur financier de l’intercommunale, M. Christian Blondeel avait été saisi. Dans les jours qui ont suivi, l’analyse du disque dur de cet ordinateur aurait révélé la présence de photos à caractère pédopornographique mettant en présence de très jeunes enfants. Une source cite le nombre de 1071 photos mais sans que nous ayons pu avoir confirmation de ce chiffre par le  parquet de Charleroi. L’enquête, déjà bien avancée, visera désormais à remonter la filière par laquelle M. Blondeel a pu se procurer ce matériel pédophile. En outre, le directeur financier de l’intercommunale a été inculpé pour possession de photos à caractère pédophile et s’est vu décerné un nouveau mandat d’arrêt sur cette base par la juge Martine Michel. En toute logique, le parquet de Charleroi a donc ouvert un nouveau dossier sur ces faits qui n’ont pas de rapports directs avec l’instruction financière menée actuellement par la juge France Baekelandt.

16:22 Écrit par michelbouffioux | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

La destruction des immondices a commencé ? Question

Écrit par : biglodion | 01/06/2006

SCANDALEUX! Est-ce "cela"aussi les représentants socialistes?Scandaleux!
Y a-t-il encore de "bons" socialistes à Charleroi?Si oui,MANIFESTEZ-VOUS,REAGISSEZ!Faites pression pour que le président du PS fasse aussi son "geste FORT"!Il est grand temps de faire confiance aux jeunes socialistes non fils et filles de évidemment!

Écrit par : Laurence | 01/06/2006

Ca fait mal, mais il faut aller jusqu'au bout Merci Monsieur Bouffioulx pour votre courage et votre authenticité dans votre métier. Mille fois merci

Écrit par : Chercheur de vérité | 01/06/2006

Le socialisme Je pense que tous ces individus, prétendus socialistes, devraient relire la définition de "socialisme" dans un dictionnaire.
Le socialisme tel qu'il est conçu à l'heure actuelle par certains n'est plus une idéologie mais bien un MOYEN.
Néanmoins, il faut les excuser. En effet, lorsque (il y a peu) le "Chef" du PS s'octoyait des mandats dans le secteur bancaire (notamment Ethias et Dexia), pourquoi les sous-fifres qui végètent dans ce milieu ne ferait-il pas de même ?
Qui plus, c'est dans ce secteur que l'on supprime le plus d'emplois alors qu'il est nettement bénéficiaire.
Trop souvent, ces gens oublient qu'ils sont les employés des citoyens car ce sont ces derniers qui les payent.
Les élections communales approchent. Puisqu'on ne peut se passer (malheureusement) des partis, puisqu'il est inconcevable de voter pour des extrémistes, que tous les citoyens accordent leur voix aux petites listes locales qui n'ont d'ambition que de servir le citoyen.

Charles Clessens
Trooz

Écrit par : clessens | 02/06/2006

PS anti-citoyenneté ! Les socialistes sont des libéraux complexés. Du moins à Verviers où ils soutiennent aveuglément un méga-projet financier et immobilier. Cela fait 5 mois que l'on combat leur idiocratie: 17.000 signatures récoltées et le bourgmestre persiste dans son pouvoir dictatorial. Aucun dialogue possible.
Découvrez mon carnet de campagne citoyen sur http://verviers.skynetblogs.be/
Vous verrez que l'univers du PS est à peu près partout semblable: du rouge délavé! Mais rien ne changera, ni dans leurs pratiques, ni dans celles des électeurs! Le wallon est politiquement trop conservateur.

Écrit par : nic | 02/06/2006

Le PS Comme partout il y a des brebis galeuses ... au PS ... MAIS dans les autres partis aussi ... Il est tout de même étonnant de constater que des affaires sortent... juste avant chaque élection. Une rapide analyse ... regarder rtl tvi... lorsqu'il y a un sujet politique, soit il n'y a que du MR soit le MR est toujours le premier... Il n'y a plus de presse de gauche, et dès lors, les affaires qui sortent ne concerne que la gauche ... Mais la SOLIDARITE... elle est certainement au travers de la réforme fiscale du MR ... qui fait "retoucher" 100 euros aux petits revenus ... et jusqu'à 5.000 euros pour les gros ... comme si ils en avaient vraiment besoin. Merci la solidarité avec le MR ... Et coté services publics ... sans ceux ci, tout serait privatisé ... aaahhh j'entend déjà , "ce serait bien mieux" ... et surtout seuls les nantis auraient accès à ces services ... Merci la solidarité du MR... En résumé, votez PS... en choisissant BIEN la/les personne(s) pour qui voter... Je suis sur que ce petit mot va faire réagir :-) Et pour ceux qui dirait "tous les mêmes"... une petite question :-) qu'avez vous fait pour que cela change ?

Écrit par : BR | 04/06/2006

de quoi parle t on ? de "parti"? d'hommes politiques ? de santé ?d'éthique ?de démocratie ?de parti cratie ?
ON NE JOUE PAS AVEC UN MANDAT D ELU DE LA POPULACE
en clair et net : je me fiche de savoir la couleur du parti auquel appartient le type qui a sciemment fait broyer de l'amiante en plein coeur d'une ville
JE POINTE L ACTE
criminel
le reste n'est que littérature pour apprentis politologues ou particrates
mais j'imagine mal un "vert" broyer de l'amiante sans autorisation et sans précaution ...
tant que le bon peuple n'aura pas percuté que la préservation de notre terre prime sur les intérêts financiers ... il y aura des hommes criminels des partis criminels
des actes criminels...
des impunités
des malversations
des abus de pouvoir
et de pauvres idiots qui inhalent à en crever des saloperies sous leur nez

Écrit par : kali | 05/06/2006

Van Cau et référendum Les "affaires" de Charleroi ne concernent pas uniquement les militants du PS mais bien TOUS LES CAROLOS.Pourquoi pas un référendum sur le maintien ou non des fonctions politiques de Van Cau?Charleroi n'est pas la propriété des socialistes!
Chers Carolos,qu'en pensez-vous?

Écrit par : Carolo | 05/06/2006

DOSSIER REMIS LE 6 Y A T-IL QUELQUES CHOSE QUE VOUS POUVEZ UTILISER POUR DENONCER LA GRAVITé DES FAITS ?

Écrit par : INFORMATEUR HEN | 08/06/2006

Bravo! Oui,bravo à Monsieur Hen!Parler est le seul moyen pour démanteler le "réseau" PS de Charleroi.
Oui,bravo à Monsieur Bouffioux pour ses minutieuses recherches et ses révélations.Les carolos lui doivent une fière chandelle!
Donnons nos infos à Monsieur Bouffioux,il en fera bon usage!

Écrit par : Carolo | 09/06/2006

la wallonie offre de trop au requin juste pour dire que l on donne ici en wallonnie des avantage ( subside ect ) aux requin cart nous petit independant on doit ce battre pour la meme somme qu un chomeur ayant deux enfant et qui son separe il quil demande une pension alimentaire a chacun don leur revenu s eleve a plus de deux mille euro !!!! moi quen j ai tout paye taxe , impot , ect et que j ai fait un benefice de 200000 euro sur l annee donc moin de 2000 euro le mois je doit remettre a l etat 40 pour cent de mon benefice !!!!! donc je n ai droit ca 1000 euro le mois!!!!! vive les gros et crevee les petits!!!!!esperont que l egalite de chance refait surface ici aussi

Écrit par : stocq | 11/06/2006

Les commentaires sont fermés.