03/03/2006

Mecca-Cola

Article publié dans l’hebdomadaire belge «Le Journal du Mardi», le 8 avril 2003

Le goût du Cola mais …

Près de 4,5 millions de bouteilles de Mecca-Cola ont déjà été vendues dans plusieurs pays d'Europe et du Moyen-Orient. Histoire d'une alternative - très engagée politiquement - à l'une des marques phares de l'industrie nord-américaine.

 

Agé de 47 ans, Matlouthi Tawfik garde l'enthousiasme et l'énergie d'un jeune contestataire plein d'idéal. Juriste de formation, conseiller de plusieurs sociétés françaises, ce Français d'origine tunisienne aurait pu faire ce qu'on appelle une belle carrière. Soft. Bien payée. Peinarde. Mais l'homme a décidé de mettre ses compétences au service de ses convictions sociales et politiques. Première initiative, il y a près de quinze ans déjà, la création de Radio Méditerranée, une radio communautaire maghrébine. «J'en ai fait une radio d'opinion et d'expression politique», explique M. Tawfik. Afin de défendre quelle cause ? «Je suis un militant des droits de l'homme», résume-t-il avant d'évoquer le cheminement personnel qui lui a forgé ses convictions : «Lorsque je suis arrivé en France, j'ai été confronté au racisme, aux dures réalités de la ségrégation. Plutôt que d'en nourrir de la frustration, je me suis dit qu'il fallait être actif. Pendant un certain temps, j'ai donc milité dans le cadre associatif. C'était et cela reste utile mais, pour ma part, j’estimais que les résultats étaient insuffisants. Il fallait passer à une vitesse supérieure avec une implication politique et économique».

Egalité des chances

 

Et pour ce monsieur 100.000 volts, le passage de la parole aux actes ne semble poser aucun problème. Après avoir bien installé sa radio dans le paysage médiatique français, le voilà, depuis deux ans, aux commandes d'un nouveau mouvement politique. Rien de moins. Très disert sur le programme du Parti de la France Plurielle (PFP), M. Tawfik précise qu'il s'agit de «défendre l'égalité des citoyens quelle que soit leur origine ou leur religion. Cela passe par un combat pour la reconnaissance des droits de toutes les minorités ethniques. Nous réclamons l'égalité des chances (‘pas de fraternité sans égalité’) et une ségrégation positive. Par exemple, il nous semblerait juste qu'il y ait une réelle représentativité de toute la société française, avec sa diversité, dans tous les champs de la vie publique : l'administration, les services de police, la télévision... Et à cet égard, on est encore loin du compte ! Y en marre aussi de ne voir évoquer une partie des Français qu'au travers de faits divers et au moyen d'expressions telles que les `troublions', les sauvageons des banlieues etc...».

 

Une vision politique exclusivement communautariste ? M. Tawfik s'en défend : «Dans le PFP, il y a des noirs, des blancs, des musulmans, des chrétiens, des juifs... Toute personne qui estime que le caractère multiculturel de la France est une richesse à développer est la bienvenue. Je défends d'ailleurs la même optique dans ma radio qui, bien que maghrébine, emploie quatre chroniqueurs de confession juive, en ce compris le principal éditorialiste politique !».

 

II y a un an, après l'horreur indescriptible du massacre perpétré par l'armée israëlienne dans le village palestinien de Jenine, Matlouthi Tawfik décide de lancer un nouveau projet ambitieux, un de plus : le Mecca-Cola mis en vente dès novembre 2002, soit quelques mois plus tard à peine. Ou comment faire d'une pierre deux coups, car il s'agit, dans le même temps, de «trouver un moyen de soutenir financièrement la cause palestinienne» et de «faire un pied de nez à l'impérialisme américain qui soutient la politique d'occupation menée par le gouvernement Sharon». Et voici donc que le Mecca-Cola se lance à l'assaut de l'un des symboles les plus prégnants de la domination économique des Etats-Unis sur le monde libre !

 

En apparence, le combat semble aussi déséquilibré que celui mené par la résistance irakienne face à l'agresseur anglo-américain. Mais M. Tawfik croit en son projet : «Certes, il est trop tôt pour parler de parts de marché, mais en termes de quantités vendues, on en est déjà à 4,5 millions de bouteilles dont la moitié ont été écoulées en Europe (France, Suisse et Allemagne, principalement) et l'autre au Moyen-Orient et au Sénégal. In fine, l'objectif est de conquérir 5% de part de marché».

 

Fondation

 

En Belgique aussi ? Le boss de Mecca-Cola est affirmatif, même s'il est encore difficile de trouver ce produit alternatif à la grande marque américaine dans nos magasins. «Ce n'est qu'une question de jours», relativise M. Tawfik. «Nous avons déjà exporté vers votre pays et cela avait très bien démarré. Par tête d'habitant, la Belgique était d'ailleurs un marché plus important que celui de la France... Cependant, nous avons rencontré quelques difficultés avec notre distributeur belge et il y a eu rupture d'approvisionnement pendant trois semaines. C'est en passe d'être réglé»(1).

 

L'argument de vente de Mecca-Cola ? «Ne buvez plus idiot, buvez engagé». C'est que M. Tawfik refuse avec force les étiquettes de commerçant ou de businessman. Sa démarche, affirme-t-il, s'inspire du «charity business». «Dans un monde qui favorise de plus en plus une certaine forme de pensée unique, il n'y a pas d'autre alternative pour des militants en mal de financements que de créer des activités lucratives leur permettant d'atteindre leurs objectifs». Et le patron de Mecca-Cola promet encore de joindre l'action à la parole. Le site de sa société (1) indique qu'au travers d'une Fondation, Mecca-Cola cédera «20 % de ses bénéfices nets pour des oeuvres caritatives».

 

Plus précisément, «10 % seront reversés à des œuvres palestiniennes strictement humanitaires, privilégiant l'enfance et le savoir. La fondation Mecca-Cola usera de tous les moyens à sa disposition pour que les aides qu'elle accordera ne soient pas détournées de leurs objectifs; qu'elles ne soient pas renvoyées à des factions combattantes (2). Les 10 % restant seront, en ce qui concerne l'Europe, reversés à des associations qui oeuvrent pour la paix dans le monde et qui soutiennent le peuple palestinien dans sa lutte légitime pour son indépendance».

Transparence

 

Les noms des organisations bénéficiaires et les montants attribués ? «Ils seront communiqués à la fin de l'année, en fonction des résultats de la société. A ce stade, la Fondation est prête à recevoir toutes les demandes», affirme le patron de Mecca-Cola. Lequel promet, en outre, que des «comptes clairs et précis seront publiés relativement à l'octroi des aides. lls seront disponibles pour le public et la presse».

 

Ne dites pas à M. Tawfik qu'il pourrait être un opportuniste qui surfe sur une cause juste pour faire des profits financiers. «S'il était question d'opportunisme, alors je serais un petit élève par rapport aux multinationales dont le seul but est le profit... Et qui vont même jusqu'à orienter la conjoncture de certains pays dans le but de maximaliser leurs rentrées ! Le consommateur demande-t-il des comptes sur les investissements de Coca-Cola ? Moi je veux simplement démontrer que l'économie peut fonctionner autrement. Il y a moyen de devenir riche en donnant 1/5ème de ses bénéfices à des causes humanitaires. Je mets au défi les multinationales d'en faire de même. Peut-être que le monde serait déjà un peu différent. Il faut arrêter d'être égoïste, c'est là l'un des messages principaux de Mecca-Cola», rétorque le créateur de la nouvelle boisson gazeuse.

 

Question subsidiaire : ça a quel goût le Mecca-Cola ? Réponse : légèrement différent de celui de la boisson américaine. Meilleur ? Oui, selon l'avis prévisible de Matlouthi Tawfik, lequel prétend que la «fameuse formule secrète de Coca-Cola, c'est de la vaste blague. Un concept de marketing tout au plus... Le grand secret de Coca-Cola, c'est qu'il n'y a jamais eu de secret». Décidément offensif... et pétillant, ce M. Tawfik. D'ailleurs, sa prochaine idée est déjà à l'étude; il s'attaquera bientôt à un autre marché monopolisé par quelques multinationales en lançant... une nouvelle marque de lessive ! Puisse-t-elle rendre ce monde un peu moins sale...

 

(1) Des renseignements utiles pourront également être obtenus via www.mecca-cola.com

(2) Afin de lever toute ambiguïté, M. Tawfik précise que les organisations palestiniennes actives dans le domaine de l'enfance ou du savoir recevront des dons matériels tels des livres ou des articles scolaires. En Europe, selon M. Tawfik, Mecca-Cola pourrait notamment soutenir des associations altermondialistes.

 

 

11:31 Écrit par michelbouffioux | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

vrai .... que les produits à marque commencent à être ébrnlés par les MDD et autres comme le meca cola.A dire qu'il y avait rien de particulier dans la formule coca, j'en doute.La recette du concentré cola est restée secrête même pour les distributeurs embouteilleur.Le concentré était livré par la maison mère.A tel point que quand coca a voulu lancer son "light", il s'est planté car les amateurs du regular ne retrouvait pas le goût original!
Mais les MDD rognent les parts de marché et cela ne cesse de continuer!
Bonne journée

Écrit par : soloamor | 03/03/2006

nike-sale.com Air Jordans,Air force one,,Air max,Shox,TN,Burberry,Foot Locker,Dunk,Kobe,James,Rift,NIKE,ADIDAS,TIMBERLAND,PUMA,CLOTHING,Shirt,Man's, Woman's,bape,Trousers,Hat,LUYIS VITTON,GUCCI,apple,psp

Écrit par : nikesale | 31/05/2007

Bape Air Jordans,Air force one,,Air max,Shox,TN,Burberry,Foot Locker,Dunk,Kobe,James,Rift,NIKE,ADIDAS,TIMBERLAND,PUMA,CLOTHING,Shirt,Man's, Woman's,bape,Trousers,Hat,LUYIS VITTON,GUCCI,apple,psp

Écrit par : Nicola | 10/08/2007

bapes Bapes rock

Écrit par : Bapes | 14/09/2007

Thanks for sharing the nice information about

Écrit par : wholesale nfl jerseys | 05/08/2010

Les commentaires sont fermés.