21/10/2005

Tueries du Brabant (061005)

Entretien publié dans l'hebdomadaire belge "Ciné-Télé Revue", le 6 octobre 2005

Tueries du Brabant : «On n’a pas voulu mettre à jour certaines vérités»

 

Entre septembre 1982 et décembre 1983, ils avaient déjà tués 12 personnes. Et puis, leurs riot guns s’étaient tus. Jusqu’au soir du 27 septembre 1985. Un vendredi noir. Celui du retour des «tueurs du Brabant» : Deux attaques commando menées à vingt minutes d’intervalle répandent la terreur dans les magasins Delhaize de Braîne l’Alleud et d’Overijse. Butin : à peine trois millions de francs. Bilan humain : huit morts. Deux mois plus tard, au Delhaize d’Alost, huit autres personnes seront encore sauvagement abattues. Vingt huit morts, en trois ans. Vingt-huit morts restées inexpliquées… Et, vingt ans après, les «tueurs fous» courent toujours. Si, toutefois, ils sont encore en vie. Les enquêteurs de la «Cellule Brabant Wallon» continuent la traque et les familles espèrent toujours une improbable vérité. A l’image de Patricia Finné, dont le papa - Léon Finné- commis l’erreur d’aller faire ses courses à Overijse, un soir de septembre 1985…

 

- Quels souvenirs avez-vous gardé de ce 27 septembre 1985 ?

- Ce soir-là, j’étais au restaurant avec ma mère et mon fils. On est rentré chez moi vers 21 heures et peu de temps après, il y a eu un flash spécial à la télé. Je me souviens d’avoir été très impressionnée. Huit personnes tuées comme cela, pour rien, alors qu’elles faisaient simplement leurs courses du week-end, cela ne pouvait laisser indifférent. Je me souviens d’avoir téléphoné à ma mère pour lui demander si elle avait des nouvelles de mon père. Mes parents étaient séparés et lui il habitait à Overijse. A priori, j’étais très étonnée qu’il n’ait pas réagit en nous appelant à propos de cette tuerie qui avait eu lieu à proximité de chez lui. On a donc essayé de l’appeler mais cela ne répondait pas. Cependant, on était à mille lieues d’imaginer qu’il aurait pu être parmi les victimes du Delhaize d’Overijse. Enfin, vous connaissez la phrase : ça n’arrive qu’aux autres... Je suis donc allée dormir en me disant que mon père était certainement parti voir l’un de ses clients. Peut-être est-ce une coïncidence, mais cette nuit-là, j’ai fait d’épouvantables cauchemars. Le lendemain matin, je ne me sentais pas bien et je me suis rendue chez ma mère. Les policiers venaient de l’aviser de l’exécution de mon père sur le parking du Delhaize d’Overijse. 

 

- Vous employez le terme «exécution» à dessein?

- Certainement! Mon père venait de quitter le magasin quand les tueurs sont arrivés. Il a voulu se diriger vers sa voiture où il disposait d’un téléphone. Je suis persuadée qu’il a eu la volonté d’alerter les secours. Il n’en a pas eu le temps. Ils lui ont tiré dessus et il tombé par terre. A ce moment, papa était touché aux deux bras et il ne représentait plus aucun danger pour les tueurs. Pourtant, celui qu’on a surnommé le «géant» s’est approché de lui… Et alors qu’il se trouvait à environ 1 mètre 20 de mon père, il lui a envoyé une nouvelle décharge de riot gun. Ils ne lui ont laissé aucune chance.

 

- Le fait que Léon Finné ait été «achevé» par les tueurs a interpellé les enquêteurs. Pendant un temps, ils se sont demandés si certaines tueries ne camouflaient pas certains assassinats ciblés… 

- Dans les années ’80, on a raconté beaucoup de choses autour des tueries du Brabant. Certains ont aussi parlé de rackets organisés par la mafia américaine et visant le groupe Delhaize, d’autres ont même vu la main de la CIA dans une entreprise de déstabilisation de l’Etat belge, visant à le faire se renforcer… La thèse des assassinats ciblés puise sans doute à la même veine. Relayée parfois par des personnages douteux liés à l’extrême droite, comme l’ex-directeur de la prison de Saint Gilles Jean Bultot, elle mettait notamment l’accent sur le meurtre du couple Fourez-Dewit au Colruyt de Nivelles, le 17 septembre 1983. Le notaire Jacques Fourez qui a été tué de plusieurs balles dans la tête aurait possédé des informations compromettantes à propos de certains «ballets roses»…  Moi, je veux bien mais, vingt ans après, on attend toujours une preuve tangible. Quand à mon père, les mêmes ont fait un raisonnement similaire. Ils ont souligné que Léon Finné travaillait dans un domaine délicat – il était conseiller financier pour une grande banque au Luxembourg- et qu’en marge de ses activités officielles, il aurait eu connaissance de certains flux financiers liés à des trafics d’armes. A mon sens, c’est un peu tiré par les cheveux. La seule chose que je puisse confirmer, c’est que mon père avait des contacts étroits avec certains magistrats et policiers. Quand à savoir s’il détenait des informations sensibles, c’est une autre histoire…  Ce que je peux dire aussi, c’est que l’un de ses amis est venu me confier que, deux jours avant sa mort, mon père s’était dit menacé. Vrai ou faux, je n’en sais rien. De toute manière, la thèse de l’assassinat ciblé ne semble pas tenir la route au regard des faits : le soir du 27 septembre 1985, les tueurs ont d’abord attaqué un autre Delhaize à Braine l’Alleud et ils ne pouvaient savoir que, vingt minutes plus tard, mon père aurait l’idée d’aller faire des courses au Delhaize d’Overijse. Je crois donc que la vérité est plus simple et cela la rend d’autant plus insupportable : il n’a pas eu de chance. Il se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment, comme les autres clients qui faisaient leurs courses, ce soir-là.

 

- Quelle est votre thèse à vous sur les tueries du Brabant ?

- Elle s’articule autour de deux idées. La première relève du constat : pendant les premières années, l’enquête judiciaire a été menée en dépit du bon sens. Plusieurs juges d’instructions se sont succédés. Des pièces à convictions se sont égarées, puis elles ont réapparues. Des gens qui n’avaient pas la carrure pour mener de telles opérations de commandos ont été injustement mises en cause… 20 ans après, je reste très interpellée par tous ces errements du début de l’enquête. A cette époque, on n’a pas voulu mettre à jour certaines vérités. Le deuxième axe de ma réflexion se résume à une question que l’on doit se poser dans toute affaire criminelle : à qui ces crimes ont profité? Et là, il faut bien constater que l’ex-gendarmerie est sortie fortement renforcée des années de plomb. Que ce soit en termes d’influence ou de nouveaux matériels qu’elle se fait payer par l’Etat belge. Avec en plus, le fait incontestable que plusieurs noms d’ex-gendarmes sont apparus en marge de l’enquête sur les tueries du Brabant et d’autres dossiers criminels des années ’80…

 

- Ce n’est pourtant pas la piste que privilégie actuellement la Cellule Brabant Wallon ?

- Mais la piste politique n’a jamais été privilégiée! Des gendarmes qui s’y étaient intéressés au début de l’affaire ont eu les pires ennuis avec leur hiérarchie… Pour autant, je n’ai pas envie de me porter en faux contre le travail des enquêteurs de la Cellule Brabant Wallon. Certains d’entre eux s’y arrachent les cheveux depuis plus de 15 ans et je me rends bien compte qu’il s’agit, pour eux aussi, du dossier de leur vie. Pour l’heure, ils estiment que l’affaire se résumerait à une bande de trois à cinq personnes à la tête de laquelle se trouvait un personnage ayant le profil d’un «tueur en série». Si c’est la bonne voie pour élucider l’affaire des tueurs, je ne demande qu’à la suivre. Toutefois, je remarque que dans les présupposés de l’enquête actuelle, le chef présumé de la bande serait mort et qu’il n’y aurait plus que la folie meurtrière et gratuite de quelques dérangés du bocal pour seul mobile à toutes ces tueries. Encore une fois, je veux bien croire à cela, mais je constate aussi que, 20 ans après la mort de mon père, cette piste du «tueur en série» n’a pas plus aboutie que les autres…

 

«Je n’y crois plus trop, mais… »

 

Vingt ans après, cela vaut-il encore la peine de s’accrocher à un espoir de vérité ? «Très honnêtement, je n’y crois plus trop mais psychologiquement, il m’est impossible de tourner la page en ne disposant d’aucune explication définitive sur les raisons de l’assassinat de mon père», explique Patricia Finné. «Bien que je comprenne que la tâche des enquêteurs est très difficile, je ne peux empêcher un sentiment de colère de grandir en moi alors qu’à ce jour pas l’ombre d’un procès ne se profile à l’horizon… Pas de coupable, pas de procès. Pas de procès, pas de réparation pour les victimes et donc pas de possibilité de faire vraiment son deuil. J’ai beaucoup de mal à accepter l’idée qu’après autant d’années de recherches, la Cellule d’enquête n’ai pas le moindre indice. Les six cents milles pages du dossier n’auraient-elles pas parlé ? Ne fusse qu’une seule fois. Je reste aussi persuadée que des personnes n’ont pas encore témoigné. En 2002 et en 2003, lorsque la CBW a fait des appels à témoins, elle a encore reçu des informations tout à fait exploitables, plus de vingt ans après les premières tueries! Peut-être qu’aujourd’hui encore des citoyens détiennent une pièce du puzzle dont ils minimisent l’importance. Pour les 28 familles, je les en implore : qu’ils aillent témoigner, qu’ils nous permettent ainsi, de peut-être en finir avec ces 20 années d’enfer… »  Rappelons ici qu’une prime de € 247.894 (10.000.000 de francs belges) sera offerte à toute personne qui fournira des informations conduisant à l’identification et l’arrestation des auteurs des tueries du Brabant.

 

C.B.W.

Rue Docteur Pircard, n° 64

6040 CHARLEROI (JUMET)

Tel: +32(0)71 - 258.300

Fax: +32(0)71 - 375.091

E-MAIL : cbw@killersbrabant.be

  



09:02 Écrit par michelbouffioux | Lien permanent | Commentaires (28) |  Facebook |

Commentaires

... Des hypothèse et pistes éventuelles sur cette affaire ne mènent à rien… il y a une raison a cela non ?
Durant toutes ces années, pas un seul indice recueilli n’a pu aboutir à quelque chose de concret
Le profil de ces hommes était sans doute organisé connaissant les ficelles judiciaires pour éviter les erreurs flagrantes et éliminant toutes preuves et certainement sans prendre de gants vis-à-vis des victimes prouve quelque part que ces criminels avait une certaine expérience et une endurance morale pour tuer leur vidimes. D’ancien militaire ? ( Ou du moins une partie ) des chasseurs passionnés d’armes ? Allez savoir ?
Cela peut restreindre une masse de population qui pourrait avoir ces connaissances, je me doute que les équipes d’enquêteurs prennent en compte toutes éventualités.
Ils doivent avoir fait une erreur un jour ou l’autre, cette erreur brûle peut-être les yeux des enquêteurs et qui sait un jour ces tueurs vont être démasqué enfin !

Merci de nous faire partager ces articles bonne continuation en ce travail d’information
À bientôt

Écrit par : scoodi | 23/10/2005

forum Un forum de discussion sur le sujet existe : http://tueriesdubrabant.be.cx

N'hésitez pas à y participer.

Écrit par : michel | 01/01/2006

Quelques anniversaires... Aujourd'hui,vingt-six septembre deux mille six,c'est le cent septante-sixième anniversaire du gouvernement provisoire de la Belgique,mis en place le vingt-six septembre mille huit cent trente.
Demain,mercredi vingt sept septembre deux mille six,ce sera le triste et vingt et unième anniversaire de l'éxécution de monsieur Léon Finné,et donc aussi le cent septante sixième anniversaire du gouvernement provisoire belge,avec un jour en plus.La même chose vaut pour monsieur Bozidar Djuroski,ainsi que pour les six autres personnes qui ont été tuées ce soir là ,vendredi vingt sept septembre mille neuf cent quatre-vingt cinq, en Belgique,dans ces deux grands magasins de la société commerciale Delhaize le Lion,à Braine l'Alleud pour monsieur Djuroski et deux autres personnes,et à Overijse pour monsieur Finné et quatres autres personnes.
Merci de votre lecture.J.

Écrit par : J.J. | 26/09/2006

michel, un petit bonjour , et mes bons souvenirs, merci pour ton travail
franz balfroid

Écrit par : blafroid franz | 17/11/2006

Existe- t'il des méthodes pour rechercher des informations? Pour monsieur Franz Balfroid et pour monsieur Michel Bouffioux.
Lorsque vous recherchez une information , travaillez vous parfois par comparaison?

Un exemple?

Par exemple,lorsqu'unfait se produit quelque part à un moment donné ,prenez-vous un élément du fait pour le comparer avec un autre élément,soit du fait lui-même,soit avec un élément extérieur au fait mais avec lequel vous pensez qu'il peut-être possible de faire une comparaison?Oui?

Si oui,quels en sont les résultats?

Comment procédez-vous en général?

Merci d'avance de votre réponse.

J.J.

------------------------------------

Écrit par : J.J. | 01/03/2007

...pour monsieur Michel Leurquin entre autres...... ......Vous nous dites :
---------------------------------------------------

"forum


Un forum de discussion sur le sujet existe :


http://tueriesdubrabant.be.cx

N'hésitez pas à y participer.


www.leurquin.tk


michel


leurquinmichel@yahoo.fr "

----------------------------------------

Je trouve le site dont vous parlez très pauvre en


témoignages directs des faits.


Une question à ce sujet,

avez vous dans ce site forum :


"http://tueriesdubrabant.be.cx "


une seule personne


(ou bien même plusieurs personnes)

témoignant des faits de ce qui s'est produit

au magasin Delhaize du numéro cinq rue

de la Graignette un vendredi 27 septembre

1985 entre environ 20h00-20h05 pour le

début des faits et 20h15-20h25 pour la fin

des faits dans ce magasin Delhaize le Lion?


Il est possible que j'aie mal cherché, mais je n'en ai

pas encore trouvé.

Merci de bien vouloir créer un fil à cet usage.

Jacques.






Écrit par : Jacques | 28/04/2007

Il y aurait eu une fête chez Delhaize ce dimanche 24 juin 2007,vers quinze heures.
Axelle Red et d'autres artistes auraient été en représentation pour cette occasion.

Des bracelets auraient été distribués pour cette fête ,qui aurait été destinée uniquement aux employés de chez Delhaize.

Ils auraient été envoyés dans des envellopes dans les différents magasins.

Chaque employés pouvaient inviter une personne?Proche?

Plus de dix mille personnes auraient été invitées.

Gloups.

Jacques

Écrit par : Jacques | 24/06/2007

Précision importante, Cette fête dont il est question,aurait eu lieu à tour et taxis.

Chez Delhaize , à thurn und taxis.

merci pour la lecture.

Jacques.

Écrit par : Jacques | 24/06/2007

C'est une année de fête pour DELHAIZE.... Voir un bref extrait de chez DELHAIZE.

----------------------------------------------------------------------------------------------(.......) (......début de l'extrait....)04 janvier 2007

download pdf Delhaize entre dans une année de fête, qui mettra l'accent sur l'innovation

En 2007, le Groupe Delhaize célèbre son 140e anniversaire en Belgique, ainsi que le 50e anniversaire de son premier supermarché. Cette année sera donc une année de fête, où l’accent sera mis sur l’innovation.

Le communiqué de presse complet (.....fin de l'extrait......)(........)--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'info qui précède était donc très tardive.

Jacques.


Écrit par : Jacques | 27/11/2007

C'est quoi une violence pour monsieur di rupo? Que veut dire le mot violence dans la bouche de monsieur Elio di Rupo,quand celui-ci dit qu’ "il n’y a pas de violence",sous entendu en Belgique,sous entendu (je l ’espère pour lui) aussi grave qu’en Irlande ou en corse ou en Espagne,

J.

...sachant que monsieur Georgin Jacques a été tué (en collant des affiches ?) en 1970( ?),

et aussi en sachant que monsieur Bennekens Luc a aussi été tué (il avait été pris en otage pendant qu’il collait des affiches),en

1985,à Overijse,sur le parking d’un delhaize,un vendredi vingt-sept septembre ,qui est aussi,depuis 1975,un jour de fete de la communaute culturelle française de Belgique à ce moment là .

Quatre autres personnes avaient aussi été tuées dans et ou aux alentours immédiats de ce meme magasin Delhaize,durant le meme fait.

J.

Écrit par : J. | 22/02/2008

C'est quoi une violence pour monsieur di rupo? Que veut dire le mot violence dans la bouche de monsieur Elio di Rupo,quand celui-ci dit qu’ "il n’y a pas de violence",sous entendu en Belgique,sous entendu (je l ’espère pour lui) aussi grave qu’en Irlande ou en corse ou en Espagne,

J.

...sachant que monsieur Georgin Jacques a été tué (en collant des affiches ?) en 1970( ?),

et aussi en sachant que monsieur Bennekens Luc a aussi été tué (il avait été pris en otage pendant qu’il collait des affiches),en

1985,à Overijse,sur le parking d’un delhaize,un vendredi vingt-sept septembre ,qui est aussi,depuis 1975,un jour de fete de la communaute culturelle française de Belgique à ce moment là .

Quatre autres personnes avaient aussi été tuées dans et ou aux alentours immédiats de ce meme magasin Delhaize,durant le meme fait.

J.
desole pour le texte,il ne supporte pas les accents.

Écrit par : J. | 22/02/2008

Quelques anniversaires (suite....) Aujourd'hui,vendredi vingt-six septembre deux mille huit,c'est le cent septante-huitieme anniversaire du gouvernement provisoire de la Belgique,mis en place sous ce vocable,le vingt-six septembre mille huit cent trente.
Demain,samedi vingt sept septembre deux mille huit,ce sera le tout aussi triste et vingt troisieme anniversaire de l'execution de monsieur Leon Finne,et donc aussi le cent septante huitieme anniversaire du gouvernement provisoire belge,avec un jour en plus.La meme chose vaut pour monsieur Bozidar Djuroski,ainsi que pour les six autres personnes qui ont ete tuees ce soir la ,vendredi vingt sept septembre mille neuf cent quatre-vingt cinq, en Belgique,dans ces deux grands magasins de la societe commerciale Delhaize le Lion,a Braine l'Alleud pour monsieur Djuroski ,monsieur Platanne,et monsieur Engelbienne,et a Overijse pour monsieur Finne et quatres autres personnes,dont le jeune garcon,S.Notte qui accompagnait deux autres personnes ce soir la.
Merci de votre lecture.J. J.
http://.

Écrit par : J.J. | 26/09/2008

Au sujet du texte:du 22-02-2008, 12:09:57 Quelques corrections: 22-02-2008, 12:09:57
C'est quoi une violence pour monsieur di rupo?


Que veut dire le mot violence dans la bouche de monsieur Elio di Rupo,quand celui-ci dit qu

il n y a pas de violence,

sous entendu .... en Belgique,

(je l espere pour lui)

aussi grave qu en Irlande ou en corse ou en Espagne,


J.

...sachant que monsieur Georgin Jacques a ete tue (en collant des affiches ?) en 1970( ?),

et aussi en sachant que monsieur Bennekens Luc a aussi ete tue (il avait ete pris en otage pendant qu il collait des affiches),en

1985,a Overijse,sur le parking d un delhaize,un vendredi vingt-sept septembre ,qui est aussi,depuis 1975,un jour de fete de la communaute culturelle francaise de Belgique a ce moment la .

Quatre autres personnes avaient aussi ete tuees dans et ou aux alentours immediats de ce meme magasin Delhaize,durant le meme fait.

J.
desole pour le texte,il ne supporte pas les accents.

Écrit par : J.J. | 26/09/2008

En allemagne,selon un canal tele espagnol,il y aurait une sorte de ....commemoration de la chute du mur de berlin.
Celui-ci serait tombe dans la nuit du 09/11/1989 au 10/11/1989.
Il serait donc question de la dix-neuvieme commemoration annuelle ,le dix-neuvieme anniversaire de la chute de ce mur la.
Quatre ans auparavant,a Alost,presque jours pour jours,presque heures pour heures,des personnes armees d'armes a feu penetraient dans le magasin Delhaize de l'avenue du Parc ,autour duquel et dans lequel ces personnes armees allaient tuer huit autres personnes non armees et en blesser huit ou neuf autres ,egalement non armees.

Une personne,membre d'une des familles,d'une des personnes tuees le neuf novembre mille neuf cent quatre -vingt cinq,allait faire cette comparaison entre la date des faits de Alost avec la date de la chute du mur de Berlin.

Jacques.

Écrit par : Jacques | 09/11/2008

la police ne voulait pas trouver je pense avoir été contacté en 1979 pour(aller foutre la merde).Reniers a qui j'en ai parlé m'a regardé en riant comme si il connaissait les coupables alors que cela était plausible et fort possible

Écrit par : Marquis | 23/12/2008

Ce soir, il y aurait une rediffusion rtbf:

(.......)"Tous les programmes Rtbf du vendredi >>

Ce soir sur Rtbf

Devoir d'enquête : L'argent d'une vie 20h45
Genre : magazine / magazine Société
Durée : 1h05min
En 2004, la fille de M. Charles Bengler travailleur indépendant, découvre des anomalies dans les extraits de compte de son père : retraits non mentionnés, document non conforme, ruptures dans la...

Devoir d'enquête : Les tueurs fous du brabant 21h50
Genre : magazine / magazine Société
Durée : 1h05min
Novembre 1985. Le magasin Delhaize d'Alost est le théâtre d'un attaque à main armée sanglante. Bilan : huit morts pour un butin dérisoire. C'est l'ultime massacre de ceux que les médias belges et...
(............)"


Ce serait donc une rediffusion.



J.J.



Écrit par : J.J. | 09/01/2009

Cette precision se trouve sur une autre page rtbf La precision en question:

"Les rediffusions
Vendredi 09 Janvier 2009 - 21h50 -
Devoir d'enquête : Les tueurs fous du brabant ."

source:"http://www.gralon.net/television/magazine/devoir-d-enquete-19987.htm."

J.J.

Écrit par : J.J. | 09/01/2009

Merci d avance.


J.J.

Écrit par : J.J. | 09/01/2009

Est-ce que vous sauriez quand est-ce que ce reportage aurait ete diffuse pour la premiere fois ,s il vous plait? Decidement,desole pour l erreur d emplacement des mots.

J.J.

Écrit par : J.J. | 09/01/2009

tueries du brabant wallon. 45 15123 64

Écrit par : nobody | 10/05/2010

groupe diane si qqun a ete tué dans la bande a Alost chercher
qui a disparu de la circulation dans le groupe
diane de la gd a la légion mobile d'etterbeek ou ancien menbre de ce groupe!!!

Écrit par : nobody | 13/05/2010

C'est une hypothèse, ou bien c'est basé sur des informations que vous avez déjà un peu vérifiées? Cher Monsieur Daniel Piret:"13-05-2010, 16:21:25
groupe diane
si qqun a ete tue dans la bande a Alost chercher
qui a disparu de la circulation dans le groupe
diane de la gd a la legion mobile d'etterbeek ou ancien menbre de ce groupe!!!

nobody
daniel.piret@tvcablenet.be
"

Comment voulez vous connaitre le nom des personnes du groupe Dyane(ou Diane?)?

Ensuite comment voulez vous connaitre ceux qui ont disparus depuis les faits de Alost?

Jacques.

Écrit par : Jacques | 23/05/2010

C'est une hypothese, ou bien c'est base sur des informations que vous avez deja  un peu verifiees? Cher Monsieur Daniel Piret:"13-05-2010, 16:21:25
groupe diane
si qqun a ete tue dans la bande a Alost chercher
qui a disparu de la circulation dans le groupe
diane de la gd a la legion mobile d'etterbeek ou ancien menbre de ce groupe!!!

nobody
daniel.piret@tvcablenet.be
"

Comment voulez vous connaitre le nom des personnes du groupe Dyane(ou Diane?)?

Ensuite comment voulez vous connaitre ceux qui ont disparus depuis les faits de Alost?

Jacques.

Écrit par : Jacques | 23/05/2010

tuerie Les questions à poser sont: 1. pourquoi lors de l'attaque du Delhaize de Aalst les gendarmes ont reçu de l'état major l'ordre de ne pas tirer et de laisser partir les tueurs.
2. comment ce fait il que les tueurs s'exerçaient au tir dans les locaux de la prison de St Gilles et que le directeur de celle-ci vit au Brésil depuis la fin des tueries ?
3. il devait y avoir un policier dans le groupe ou un très bon chauffeur lors de la poursuite dans les bois du Brabant Wallon, la police un moment donné à pu coincer la voiture et une manœuvre du chauffer à fait que la police c'est retrouvée dans le talus et la poursuite terminée. Tout ce que je vous écris pouvait être lu dans le journal de l'époque "La Gauche" donc les bureaux ont été perquisitionnés le lendemain de l'apparution de l'article à 6h00 du matin mais, je n'ai plus le journal.

Écrit par : De Quick | 01/06/2010

La photo N° 7 Je ne suis pas physionomiste mais je fais un parallèle avec un gendarme ajd retraité depuis plus de 10 ans. Mais peut-être un spécialiste y regardera de plus près

Écrit par : Fred | 01/06/2010

tuerie brabant d apres mes rensingement le fils du ministre goll etais dans la bende.et le delhaise etait vise pour l expropiation des bordelles dans la rue du cirque.pour plus de rensingement contacter moi

Écrit par : maurice | 02/06/2010

tuerie brabant d apres mes rensingement le fils du ministre goll etais dans la bende.et le delhaise etait vise pour l expropiation des bordelles dans la rue du cirque.pour plus de rensingement contacter moi

Écrit par : maurice | 02/06/2010

.
Vous avez sans doute lu l'article suivant au sujet des liens entre les Tueurs du Brabant et l'assassinat de Olof Palme :

http://www.scribd.com/doc/28694771/Olof-Palme-Brabant-wallon-meme-gachette-2

Je ne savais pas qu'il y avait des liens possibles avec "P2" en Italie. C'est pourtant ce qui apparaît ci-dessous :

http://www.loggiap2.com/omicidio_olofpalme.htm

http://www.comedonchisciotte.org/site/modules.php?name=Forums&file=viewtopic&t=21914

http://www.rainews24.rai.it/it/canale-tv.php?id=18266

Par ailleurs, en annexe de l'article suivant (très intéressant aussi) :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/atom-heart-fucker-saison-5-le-74938

il y a trois pages (tirées du Télémoustique ?) sur une société de gardiennage.
.

Écrit par : HERVE | 09/06/2010

Les commentaires sont fermés.